Journée de réflexion sur le thème de la gouvernance et du financement durable du transport public urbain au Maroc

Journée de réflexion sur le thème de la gouvernance et du financement durable du transport public urbain au Maroc
  •  
  •  
  •  
Julien Allaire
CODATU
Délégué Général
Actualité CODATU Lundi 27 Octobre 2014

Les agglomérations marocaines font face à une augmentation de l’usage de l’automobile. Stimulée par la motorisation croissante, elle se traduit par un allongement des distances qui contribue à rendre les services de transport collectif moins attractifs pour les populations. Des systèmes de transport artisanal s’organisent de manière plus ou moins formelle pour répondre aux besoins de mobilité des habitants. Cette évolution du système de transport urbain nuit à l’attractivité et la compétitivité économiques des villes marocaines.

Ce contexte affecte directement la performance des services de transport public. Du fait de conditions de circulation et de confort fortement dégradées, les autobus perdent des parts de marché, et donc des recettes essentielles à leur développement. Le transport public se trouve ainsi pris dans une spirale négative qui doit nécessairement être inversée. A l’image des expériences de pays européens ou de pays émergents, il est possible d’installer un modèle durable pour permettre un fonctionnement pérenne des réseaux de transport public au service d’une amélioration de la qualité de vie.

Eu égard à l’importance de la thématique, et dans le cadre de ses activités, l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC), en partenariat avec le Réseau Marocain de Transport Public (REMATP) et CODATU, organise une journée de réflexion sur le thème de la gouvernance et du financement durable du transport public urbain, le 4 novembre 2014, à Rabat, Golden Tulip Farah.

Cette journée de réflexion s’inscrit dans le prolongement de rencontres nationales qui ont permis de définir une stratégie de la mobilité urbaine et d’amorcer la structuration de la gouvernance métropolitaine des services de transport public. Elle fait ainsi écho aux Journées Nationales du Transport Urbain qui avaient été organisées les 23 et 24 septembre 2013 par le ministère de l’intérieur, le Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée, l’Agence Française de Développement et CODATU. Au cours de ces journées, un modèle de gouvernance et de financement avait été proposé. Peu de temps après, la loi de finance 2014 avait amendé le Fonds d’accompagnement de la réforme du transport (FART) pour favoriser le développement des Transports Collectifs en Site Propre. Etant donné cette évolution importante du contexte national, la journée a pour ambition de faire un point d’étape entre les membres du comité du FART et les représentants des collectivités locales afin de faire converger les perspectives des acteurs pour un transport urbain durable, et enrichir la réflexion sur le renforcement des capacités de gestion et de financement des collectivités locales pour définir des pistes d’évolution et des rôles respectifs.

La journée réunira les présidents des Conseils des grandes agglomérations avec les responsables des Ministères concernés (Intérieur, Finances, Équipement et Transport, Urbanisme), pour un échange sur les thèmes de la gouvernance du système de transport public urbain, des mécanismes de financement pérennes et de l’articulation avec l’urbanisme. Les présentations débattront de l’intérêt d’une stratégie d’approche globale, adossée à des actions concrètes et coordonnées et s’appuyant sur une mobilisation générale, pour une amélioration significative de la qualité du service public de transport. Les débats seront enrichis par des témoignages de la structuration de la gouvernance locale au Maroc et par les enseignements des dernières recherches internationales en matière de financement du transport public.

 

Programme

8h30: Accueil des  participants
9h00: Allocutions d´ouverture
  • M. Noureddine Boutayeb, Wali Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur: Enjeux de l’organisation et du financement des transports urbains
  • M. Fouad Omari, Président de L’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux: Perspectives des Collectivités Locales
9h30:  Pause-café
10h00:  Séance 1 : Eclairages sur la gouvernance et le financement des TRANSPORTS PUBLICS
  • M. Abdellatif Soudou, Vice-président de la Commune Urbaine de Salé: Plaidoyer pour un transport public durable
  • M. Julien Allaire, Secrétaire Général de CODATU & M. Thierry Gouin, Chargé de Mission International au CEREMA: Expériences internationales : Qui paie quoi en matière de transport urbain ?
  • Mme Carole Guilloux, Directrice Régionale pour l’Afrique, Fonds Mondial pour le Développement des Villes : Présentation de l’exemple du PAMU de Tananarive
  • Interventions des Présidents des Communes, des représentants des Ministères et des autres institutions nationales et internationales : Défis et contraintes spécifiques, potentiels d’amélioration et perspectives particulières
13h00: Pause déjeuner
14h00:  Séance 2 : Convergence des perspectives et champs d’intervention prioritaires
  • Débat

Quelle organisation institutionnelle efficace pour le transport urbain ?

Comment financer les investissements dans les transports publics et optimiser les dépenses d’exploitation ? Quelle contribution doit-on attendre des usagers ? Quelles ressources complémentaires pourraient être mobilisées ?

Quelle plus-value peut-on espérer d’une meilleure articulation avec l’urbanisation ? Comment la renforcer ?

  • Restitutions récapitulatives des orientations et conclusions
17h00: Pause – Café et départ des participants

Partenaires associés

GIZ (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit)

La GIZ est l’agence allemande de coopération internationale pour le développement. La GIZ a été fondée en 2011, elle fait suite à la GTZ agence de coopération technique fondée en 1974.

La GIZ est porteuse de la plateforme SUTP, « Sustainable Urban Transport Project » dont le but est d’aider les villes en développement à mettre en place des systèmes de transport durable.

La GIZ est membre du réseau Bridging the Gap auquel CODATU participe également.

Ministère de l’Intérieur marocain
AMPCC (Association marocaine des Présidents des conseils municipaux)