Journée d’étude, Mardi 14 octobre 2014 – « Le dérèglement climatique : Une opportunité commune pour transformer le transport urbain »

Journée d’étude, Mardi 14 octobre 2014 –  « Le dérèglement climatique : Une opportunité commune pour transformer le transport urbain »
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Ana Luisa Canal
CODATU
Chargée de mission Enjeux climatiques liés aux politiques de transport urbain
Actualité CODATU Mercredi 9 Juillet 2014

Le CNAM, Cités-Unies France, le GART et CODATU ont le plaisir de vous inviter à la journée d’étude qui se tiendra mardi 14 octobre 2014 au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris sur le thème:

« Le dérèglement climatique :

Une opportunité commune pour transformer le transport urbain »

En décembre 2015, la France accueillera la vingt-et-unième Conférence des Parties (COP21) lors de laquelle les négociations internationales devront aboutir en la signature d’un nouvel accord international pour remplacer le Protocole de Kyoto pour la période post-2020. Un nouvel accord contraignant qui devra associer l’ensemble des Etats signataires de la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) à la réduction des émissions globales de gaz à effet de serre.

Cette journée a vocation à montrer le rôle que les transports urbains peuvent jouer dans la lutte contre le changement climatique et devenir un vecteur de structuration de la ville durable. Elle a également pour objectif de mobiliser les décideurs publics et privés sur les perspectives d’engagement volontaire d’ici 2020 afin de s’inscrire dans « l’agenda positif ».

Une rencontre qui s’inscrit dans l’agenda des négociations climatiques

En septembre 2014, Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations-Unies organise un sommet sur le climat qui vise à renforcer la volonté politique des États à s’engager dans le cadre d’un accord contraignant. Ce sommet a vocation à préparer les négociations mondiales qui se dérouleront à Lima (Pérou) en décembre, lors de la COP20. Les enjeux de ces deux rencontres sont grands puisque seront présentés les premiers positionnements.
CODATU et ses partenaires ont décidé de réaliser cette journée sur « le dérèglement climatique : une opportunité commune pour transformer le transport urbain » entre ces deux événements afin de :

– Rappeler le rôle que peut jouer le transport urbain dans les pays développés comme dans les pays en développement dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.
– Mobiliser les acteurs du transport en France pour qu’ils saisissent la lutte contre le réchauffement climatique comme d’une opportunité pour innover et améliorer l’offre de mobilité et ce principalement en milieu urbain.

 Un rassemblement d’experts pour une mobilité urbaine soutenable

Cette journée sera l’occasion pour des décideurs et experts du secteur des transports et du climat de se rencontrer et dynamiser les réflexions sur les enjeux du changement climatique au niveau local et les opportunités de prospérité économique et sociale que représente la transformation du modèle de mobilité dans les villes du Nord et dans les villes du Sud.

Ainsi au programme seront proposées des tables rondes lors desquelles seront présentés et discutés les principaux enjeux de la mobilité urbaine dans le cadre de la lutte contre le changement climatique ainsi que des ateliers ayant vocation à montrer quels types de transformations sont envisageables dans le secteur des transports pour atteindre l’effective durabilité du système.

Hommage à Jean-Claude Ziv

Enfin cette journée sera l’occasion de rendre hommage à l’un des fondateurs de CODATU et ancien Vice-président du CNAM, Jean-Claude ZIV, décédé en 2013 alors qu’il était encore secrétaire général de CODATU et professeur à la Chair Transport et Logistique du CNAM.

Informations pratiques:

Programme de la journée d’étude du 14 octobre 2014:
Matinée:
  • Table ronde avec des élus locaux responsables des transports et de la mobilité: Pourquoi s’engager localement pour une mobilité soutenable à faible tenue en carbone?
  • Table ronde avec des experts internationaux sur les transports, le climat et l’énergie: Quel rôle peut jouer la mobilité urbaine dans la maîtrise des émissions?
Après-midi:
  • Table ronde sur les enjeux climatiques associés à la politique de transport en France
  • Table ronde sur les engagements volontaires proposés par les acteurs du transport et les perspectives associées aux négociations climatiques de la COP21
Pour s’inscrire: remplir le bulletin d’inscription.
Participation aux frais : 60€ (30€ pour les membres de CODATU), Inclus déjeuner et traduction.
Lieu :  Amphithéâtre Abbé Grégoire (Amphi C)
Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM),
292 Rue Saint-Martin,
75003 Paris
 

 

Partenaires associés

CNAM (Conservatoire national des arts et métiers)

Le CNAM est un grand établissement d’enseignement supérieur dédié à la formation.

Cités Unies France (CUF)

Cités Unies France (CUF) est une fédération de collectivités territoriales qui regroupe les communes, intercommunalités, départements et régions engagés dans la coopération internationale. Depuis sa création, Cités Unies France défend l’idée d’une continuité entre politique locale et politique internationale des collectivités qu’il représente, par ailleurs, dans les réseaux mondiaux. Cités Unies France assure un rôle de plaidoyer auprès des pouvoirs publics et des instances européennes pour la coopération décentralisée. C’est un organisme d’information, d’animation et de conseil.

SUSTAINABLE LOW-CARBON TRANSPORT (SLoCaT)

Initiative lancée en 2009 suite à la Déclaration de Bellagio sur les Transports et le Changement Climatique avec un double objectif:

– Améliorer la connaissance sur les systèmes et modes de transport soutenable et faibles émetteurs de carbone,

– Guider la prise de décision politique et fournir de l’expertise pour la mise en place de nouveaux systèmes de mobilité terrestre.

Cette initiative compte aujourd’hui puis de 90 partenaires internationaux, des agences des Nations Unies, des banques de développement, des agences de coopération technique, des organisations non gouvernementales, des instituts de recherche entre autres.

Grâce à l’étendu de son réseau, SLoCaT promue l’évolution vers les systèmes de transport terrestre soutenable et ce principalement dans les pays en développement et économies émergentes. De plus, l’initiative oriente son action pour inciter la prise en compte du secteur des transports dans le cadre des négociations internationales sur le climat. Par ailleurs, cette initiative travaille en étroite collaboration avec BtG dans l’organisation de la Journée du Transport (« Transport Day« )  organisé en parallèle aux Conférences des Parties (COPs).

BRIDGING THE GAP

 

Bridging the Gap

Initiative crée en 2009 lors de la Conférence des Parties en Pologne (COP14) par un ensemble d’institutions voulant renforcer le lien entre les transports terrestres et le climat.

Son objectif est de renforcer la reconnaissance du lien entre les transports terrestres et le changement climatique afin que ce secteur soit intégré aux politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le prochain accord sur le climat qui sera négocié en fin 2015 pour la période post-2020. En attendant cet accord, BtG assure son positionnement en incitant les actions qui font apparaitre le lien transport-climat et en promouvant la réduction de l’écart des politiques sectorielles.

Bridging the Gap compte actuellement avec huit partenaires internationaux: CODATU, GIZ, TRL, Transdev, UITP, ITDP, The Korea Transport Institution et le Wuppertal Institute. Par ailleurs, BtG travaille en étroite collaboration avec SLoCaT notamment dans le cadre de la Journée du Transport, événement organisé en parallèle aux Conférences des Parties (COPs).

Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART)

Fondé en 1980, le GART réunit un grand nombre d’agglomérations et de régions et 65% des départements; toutes autorités organisatrices de transport sur leur territoire. Plate-forme d’échanges et de réflexion au service des élus transport, le GART propose des axes de travail visant à impulser la mise en place de la mobilité durable. Le GART représente toutes les sensibilités politiques.