Signez la déclaration: « Nous avons bien plus que les transports en commun ! »

Actualité CODATU Mardi 14 Octobre 2014

Le 14 Octobre, CODATU a lancé avec ses partenaires cette déclaration afin de contribuer à la préparation de COP21 qui aura lieu à Paris en décembre 2015. L’association invite avant tout les élus locaux à signer ce texte, mais tous les acteurs du secteur des transports urbains, ainsi que les citoyens peuvent s’associer à cette démarche afin de donner du poids à cette initiative.

Texte de la déclaration:

Au cours de la Conférence des Parties (COP21) qui aura lieu à Paris en décembre 2015, les États devront définir le régime climatique qui succédera au Protocole de Kyoto. Du fait de leur rôle croissant dans la mise en œuvre de politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre autant que de leur proximité avec les habitants de leurs territoires, les pouvoirs locaux auront un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de ce futur accord.

En accueillant la COP21, la France se donne une responsabilité particulière dans le processus des négociations. La mobilisation des élus territoriaux français est plus que nécessaire pour préparer cet événement. En tant que responsables des politiques de transport et de mobilité urbaine, nous souhaitons impulser cette dynamique et appeler à une transformation du secteur du transport urbain.

Le changement climatique est l’un des principaux défis du 21ème siècle. Il oblige à repenser le modèle de développement dans les pays de l’OCDE et doit offrir de nouvelles perspectives pour les économies émergentes et les pays en dévelppement. Si la ville concentre une grande proportion des émissions de gaz à effet de serre, le secteur des transports représente plus de 23% des émissions de CO2. Les déplacements quotidiens représentent près de la moitié de ce volume d’émissions. Ce secteur suit une dynamique de croissance à l’échelle globale portée par la motorisation des pays émergents. Entre 1990 et 2007, les rejets mondiaux de CO2 provenant des transports ont augmenté de 45%.

Le besoin d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre représente une opportunité unique de transformer le secteur des transports et de restructurer nos villes. Elle doit permettre de trouver de nouveaux gisements de prospérité économique et ainsi créer des emplois sur nos territoires. Depuis des siècles, la mobilité a toujours été au cœur de l’innovation. Aujourd’hui plus que jamais, le secteur des transports a un rôle majeur à jouer pour répondre au défi climatique en structurant la ville durable sans péjorer le niveau d’accessibilité des populations.

La transformation de la mobilité urbaine doit conjuguer les innovations technologiques, sociales et organisationnelles pour répondre également aux problématiques locales telles que la pollution de l’air et l’insécurité routière tout en garantissant la plus grande équité sociale et en offrant de nouvelles opportunités économiques.

Toutes les énergies du secteur, publiques et privées, doivent être mobilisées afin de répondre à des objectifs ambitieux. Chacun doit pouvoir jouer son rôle pour permettre l’articulation d’une politique industrielle répondant aux besoins de déplacements quotidiens.

Nous, élus locaux, souhaitons créer une impulsion française pour permettre de répondre aux enjeux globaux. Nous prenons nos responsabilités sur nos territoires et souhaitons accentuer les efforts déployés depuis de nombreuses années pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens.

Nous faisons appel à toutes et à tous pour enclencher un changement fondamental de la mobilité urbaine d’ici 2020 qui devra s’inscrire dans la perspective d’une recherche appuyée d’une meilleure efficience énergétique des déplacements urbains, d’une plus grande efficacité économique et d’un effort durable sur le plan social.

Cette transformation du secteur doit se faire dans une perspective globale. Notre action n’aurait pas de sens si elle n’était partagée avec d’autres décideurs, et particulièrement ceux des villes émergentes. Elle doit contribuer à inscrire l’urbanisation du monde dans une trajectoire soutenable et permettre d’améliorer les conditions de vie de milliards de personnes. Nous nous engageons donc, à travers la coopération entre pouvoirs locaux, à mettre en commun les solutions que nous développerons sur nos territoires avec les villes des pays en développement.

Il est important que nous prenions la mesure des enjeux que représente le changement climatique pour la paix et pour l’avenir de l’humanité. Nous, élus locaux en charge des transports et de la mobilité urbaine, souhaitons relever le défi et mobiliser les acteurs de ce secteur, en solidarité avec toutes les autres villes du monde.

Car oui… nous avons bien plus que les transports en commun.

Pour signer cette Déclaration

Et votre ville?
  1. (requis)
  2. Avez-vous organisé une journée sans voiture annuelle ce 22 Septembre (ou à une autre date)?
  3. Avez-vous déja organisé une journée sans voiture hebdomadaire ou mensuelle?
Si vous avez déjà organisé une journée sans voiture annuelle....
Si vous avez déjà organisé une journée sans voiture mensuelle ou hebdomadaire...
  1. Réccurence de l'événement:
  2. (e-mail valide requis)
 

cforms contact form by delicious:days

Partenaires associés

Cités Unies France (CUF)

Cités Unies France (CUF) est une fédération de collectivités territoriales qui regroupe les communes, intercommunalités, départements et régions engagés dans la coopération internationale. Depuis sa création, Cités Unies France défend l’idée d’une continuité entre politique locale et politique internationale des collectivités qu’il représente, par ailleurs, dans les réseaux mondiaux. Cités Unies France assure un rôle de plaidoyer auprès des pouvoirs publics et des instances européennes pour la coopération décentralisée. C’est un organisme d’information, d’animation et de conseil.

Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART)

Fondé en 1980, le GART réunit un grand nombre d’agglomérations et de régions et 65% des départements; toutes autorités organisatrices de transport sur leur territoire. Plate-forme d’échanges et de réflexion au service des élus transport, le GART propose des axes de travail visant à impulser la mise en place de la mobilité durable. Le GART représente toutes les sensibilités politiques.