SLoCaT à Rio+20: 175 milliards de dollars pour les projets de transport durable

SLoCaT à Rio+20: 175 milliards de dollars pour les projets de transport durable
  •  
Julien Allaire
CODATU
Délégué Général
Actualité CODATU Jeudi 21 Juin 2012

RIO DE JANEIRO, Brésil (20 Juin, 2012)- Les huit plus grandes banques multilatérales de développement (BMD) ont annoncé qu’elles allaient investir 175 milliards US $ pour financer les systèmes de transport plus durables au cours de la décennie à venir, en stimulant le développement économique équitable, la protection de l’environnement et la santé publique à travers le monde en développement. La promesse faite par la Banque asiatique de développement, la Banque mondiale et six autres BMD a été faite au début de Conférence des Nations Unies pour le développement durable (également connu sous le nom de Rio +20).

La pollution de l’air, la congestion, les accidents de la route et le changement climatique liés aux transports peuvent coûter 5 à 10% du PIB par an. Le secteur des transports est désormais la plus grande source de gaz à effet de serre après des décennies de planification urbaine qui ont porté sur l’amélioration de la mobilité pour les automobiles au détriment des usagers des transports publics, les cyclistes et les piétons. Cette approche a rendu la vie beaucoup plus difficile pour les gens dans les villes, en particulier les pauvres des villes.

« Ces engagements sans précédent sont une promesse de sauver des centaines de milliers de vies en assainissant l’air et en rendant les rues plus sûres; de fluidifier le traffic dans des centaines de villes, et réduire la contribution des transports au changement climatique. Ils vont créer des systèmes de transport de passagers et de marchandises plus efficaces et stimuler la croissance urbaine durable économique », a déclaré Joan Clos, Directeur exécutif d’ONU-HABITAT.

Les engagements volontaires sont le résultat de la campagne du Partenariat sur les Transports Faibles en Carbone et Durables (SLoCaT) pour Rio +20; un partenariat multi-parties prenantes, y compris l’ONU pour les organisations, les BMD et autres organisations de développement, les ONG et les organisations du secteur privé. 16 autres engagements volontaires ont été pris par 13 organisations en matière de transport durable; le montant total promis aujourd’hui permettra à des millions de personnes à travers le monde  d’avoir meilleur accès aux écoles, des hôpitaux, des emplois et des marchés.

« Jamais auparavant ces établissements ont collaboré à une telle échelle mondiale. La percée que nous assistons nous permet de planifier pour les un milliard de personnes qui se déplaceront vers les villes au cours des 20 prochaines années et les un milliard de personnes vivent encore dans la pauvreté », affirme Cornie Huizenga, animateur conjointe du Partenariat SLoCaT et organisateur de la SLoCaT Rio +20 campagne.

Le rythme rapide de l’urbanisation dans le monde entier transforme le secteur des transports. Bien que l’Amérique latine est déjà fortement urbanisée, les villes d’Afrique et surtout d’Asie croissent très rapidement. Rien qu’en Chine et en Inde, il est prévu que, dans les 20 prochaines années, 500 millions de personnes s’ajoutent à leur population urbaine. Cette croissance exige des systèmes de transport qui peuvent limiter voire surmonter les modèles de l’étalement urbain et de la congestion et assurer l’accès aux biens et services.

«Cet engagement des BMD sur les transports est une contribution importante à la mise en place à des collaborations finanicères de long terme pour le secteur des transports. Avec les autres engagements volontaires pris par les membres du partenariat SLoCaT sur le transport, l’engagement des BMD permettra la concrétisation du développement durable », explique Brice Lalonde, l’un des deux coordonnateurs exécutifs de la Conférence Rio +20.

« Les participants à Rio +20 sont les témoins du lourd tribut quotidien que représentent les embouteillages et les carrefours dangereux. Nous le voyons à la maison, nous le voyons quand nous voyageons, et nous le voyons à Rio », a déclaré Michael Replogle, directeur de la politique globale et fondateur de l’Institut des transports et de la politique de développement (ITDP). « Ces problèmes ont des solutions, mais pour reproduire des modèles de réussite pour les transports urbains tels que nous les avons développés dans des villes comme Guangzhou et Ahmedabad, nous avons besoin du soutien politique d’organisations des Nations Unies, permettant l’action des gouvernements nationaux et le soutien financier de la BMD. Ces engagements contribueront à faire progresser ces solutions. « 

Le partenariat SLoCaT permettra de développer un cadre de référence et des rapports annuels sur la mise en œuvre des engagements volontaires. La déclaration conjointe des banques multilatérales de développement reconnaît ce rôle: «Avec 68 agences qui forment le partenariat SLoCaT, nous avons entrepris des travaux pour définir des indicateurs pour le transport et la mobilité durables et fixer des objectifs. et proposer une assistance pour la mise en oeuvre. Ce travail devrait être finalisé avant fin 2012.  »
# # #
Le partenariat SLoCaT, un partenariat multi-parties prenantes de plus de 60 membres, a été formé en 2009 pour améliorer la connaissance sur le transport durable du carbone faible, aider à élaborer de meilleures politiques et de catalyser leur mise en œuvre. Il a influencé les politiques de transport durable et les stratégies dans un large éventail de ses organisations membres, y compris les banques de développement, les organisations internationales, ONG, secteur privé et les organisations de recherche.

CODATU a rejoint le partenariat SLoCaT en mars 2012.

Pour en savoir plus: http://www.slocat.net

Partenaires associés

SUSTAINABLE LOW-CARBON TRANSPORT (SLoCaT)

Initiative lancée en 2009 suite à la Déclaration de Bellagio sur les Transports et le Changement Climatique avec un double objectif:

– Améliorer la connaissance sur les systèmes et modes de transport soutenable et faibles émetteurs de carbone,

– Guider la prise de décision politique et fournir de l’expertise pour la mise en place de nouveaux systèmes de mobilité terrestre.

Cette initiative compte aujourd’hui puis de 90 partenaires internationaux, des agences des Nations Unies, des banques de développement, des agences de coopération technique, des organisations non gouvernementales, des instituts de recherche entre autres.

Grâce à l’étendu de son réseau, SLoCaT promue l’évolution vers les systèmes de transport terrestre soutenable et ce principalement dans les pays en développement et économies émergentes. De plus, l’initiative oriente son action pour inciter la prise en compte du secteur des transports dans le cadre des négociations internationales sur le climat. Par ailleurs, cette initiative travaille en étroite collaboration avec BtG dans l’organisation de la Journée du Transport (« Transport Day« )  organisé en parallèle aux Conférences des Parties (COPs).